Rome ne s’est pas faite en un jour – et la plate-forme de messagerie de votre entreprise non plus. Pourtant le concept du cloud – plus exactement Microsoft Office 365 – promet des changements révolutionnaires en matière d’économies, de réduction de risques, de flexibilité du point de vue technique et une gestion facilitée – toutes ces choses qu’un conseil d’administration adore.

téléchargement (3)A l’évidence, Office 365 s’implante de plus en plus dans les entreprises américaines. D’après Osterman Research, qui fait des études de marché pour Microsoft et d’autres vendeurs de nouvelles technologies, 52% des entreprises américaines déclarent qu’elles passeront un jour ou l’autre à Office 365.

« Le dirigeant principal de l’information doit reconnaître le passage à Office 365 comme une évolution, pas comme une révolution » déclare Jay Gundotra, PDG de Enow, un fournisseur de services de surveillance professionnels. « A mesure que les services liés à la technologie du Cloud deviennent de plus en plus indispensables pour les entreprises, ceux qui offrent une approche hybride – un mélange entre la technologie locale Microsoft Exchange et Microsoft Office 365 – dégageront de la valeur plus rapidement. La stratégie hybride permet une adoption progressive et une juste estimation de la taille de l’infrastructure en question. Plus encore, elle permet de s’adapter peu à peu aux meilleures pratiques en s’exposant à un minimum aux risques. »

L’approche hybride peut définir la croissance, l’organisation et les process d’une organisation. « Quelle que soit la configuration de l’entreprise, et quelles que soient les circonstances », déclare Brad Anderson, Vice-Président de Microsoft Server & System Center. L’une des principales raisons pour lesquelles les entreprises devraient adopter Microsoft Office selon lui est que ce mélange rend les entreprises moins vulnérables puisqu’elles répartissent leurs données sur différentes plateformes.

office365-exchange-online-logoMettre en place un environnement hybride peut être extrêmement chronophage et demander beaucoup de travail. Il est compliqué à gérer car il est composé de deux segments séparés et pourtant égaux qui nécessitent tous les deux d’être correctement administrés. Bien que Microsoft a réalisé de grands progrès dans ses processus de migration depuis l’époque de la douloureuse transition de Microsoft Exchange 2010 à Microsoft Office 365, les processus de migration de Exchange 2013 à Microsoft Office 365 reste extrêmement lourd.

Comment procéder ?

Il faut commencer par définir le cadre de réalisation de la transition. Une fois celui-ci déterminé, il faut envisager une migration étape par étape, c’est-à-dire une migration hybride. Cette approche réduit considérablement le risque de d’interruption du processus et donne plus de temps aux administrateurs pour examiner à la loupe le contenu des emails et ce qui peut être archivé. Commencez par ne déplacer qu’un petit pourcentage de données sur Microsoft Office 365, regardez comment cela marche, et continuez si tout va bien. Vous pouvez même mettre en place un processus de migration continue si tout se déroule comme prévu.

Une migration bien réfléchie et bien gérée d’Exchange à Microsoft Office permet de mettre en commun les avantages des deux types de stockage. De plus, cela vous donne la flexibilité de décider plus tard de passer entièrement sur Office 365, de vous en tenir au stockage local ou de maintenir ce mélange. C’est ainsi que Rome s’est construite : une pierre à la fois.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>